The Anglo-French “Beef War” and the Rise of British Euroscepticism - Richard DAVIS

Télécharger l'article/Download the article

 

Résumés

 Français :

L’histoire récente des relations entre le Royaume-Uni et l’Europe, comme si souvent par le passé, est pleine de tensions. Les sentiments anti-européens sont devenus plus répandus depuis les années 1980. Le vote de 2016 en faveur du Brexit peut être considéré comme le point culminant de cette tendance. Pour beaucoup de Britanniques, les difficultés rencontrées avec l’Europe se focalisent sur la relation particulièrement tendue avec la France. Entre ces deux pays, une longue histoire de conflits et de rivalités est facilement ravivée. Il existe également des différences fondamentales dans leurs façons d’appréhender la nourriture et le monde agricole. Tous ces éléments ont été réunis dans la « guerre du bœuf » franco-britannique des années 1990 et 2000. L'ESB (Encéphalopathie Spongiforme Bovine), ou maladie de la « vache folle », a vite dépassé le cadre du monde agricole pour devenir une crise de santé publique majeure en Grande-Bretagne, en Europe et partout dans le monde. Elle a eu également des répercussions importantes sur les relations entre le Royaume-Uni et ses voisins européens. Les eurosceptiques au Royaume-Uni ont saisi l’opportunité offerte par cette « guerre du bœuf » pour dénoncer l’UE. Des deux côtés, le conflit a nourri des doutes sur l’engagement britannique en Europe de même que sur son adhésion à l’UE. De ce point de vue, la « guerre du bœuf » franco-britannique peut être considérée comme un épisode important dans la lente détérioration des relations entre le Royaume-Uni et l’UE, qui a conduit au Brexit.

 Anglais :

The recent history of Britain’s relations with the rest of Europe has, as often in the past, been a troubled one. Eurosceptic feelings in the UK grew steadily from the 1980s onwards. The result of the 2016 referendum in favour of Brexit can be seen as the culmination of this tendency. Britain’s difficult relationship with the EU has often focussed on a particular difficulty in Franco-British relations and it is France that has often been seen in the UK as its most significant adversary in Europe. Between the two countries there is a long history of conflict and rivalry that is easily reignited. There are also fundamental differences in the ways the two countries consider food and agriculture. All these elements came together in the so-called Anglo-French “beef war” in the 1990s and 2000s. The BSE, or “mad cow” disease, quickly extended beyond the farming sector becoming a serious public health crisis in the UK, in Europe and around the world. It also had a direct impact on Britain’s relations with the EU and with France in particular. Euro-sceptics in the UK very effectively seized on this crisis to denounce the EU. On both sides doubts about the UK’s commitment to its membership of the EU steadily increased. As such the Anglo-French “beef war” was a significant episode in the series of events and the gradual deterioration in the relations between the UK and the EU that led up to Brexit.

 

Auteur

Français :

Richard DAVIS est agrégé d’anglais, professeur de civilisation britannique à l’Université Bordeaux Montaigne et membre de l’unité de recherche CLIMAS. Il est également diplômé de la London School of Economics et de l’Université de Sheffield, où il a soutenu une thèse sur les relations franco-britanniques dans les années 1930. Spécialiste de l’histoire contemporaine de la Grande-Bretagne et en particulier de ses relations avec les autres pays européens, il est l’auteur de plusieurs articles sur la politique étrangère de la Grande-Bretagne depuis 1945, les relations avec la France et la question européenne en Grande-Bretagne jusqu’au débat sur le « Brexit ». Parmi ses dernières publications : Britain and France Before the War: Appeasement and Crisis, 1934-1936 (London: Macmillan, 2001), The Liberal Party in Britain, 1906-1924 (Paris: Presses Universitaires de France, 2010), La Décolonisation britannique : perspectives sur la fin d’un empire 1919-1984 (Paris : Editions du Fahrenheit, 2012), Britain in Crisis, 1970-1979 (Paris : CNED Presses Universitaires de France, 2016) et « Euroscepticism and Opposition to British Entry into the EEC, 1955-75 » dans Le Référendum britannique sur l’Union européenne, dirigé par Karine Tournier-Sol, Revue française de civilisation britannique, Volume XXII, numéro 2, 2017, pp.1-15 (http://journals.openedition.org/rfcb/1364).

Anglais :

Richard DAVIS is Professor of British studies at the University Bordeaux Montaigne. He was awarded a BSc (Econ) in international relations from the London School of Economics and the agrégation in English. His PhD from the University of Sheffield dealt with Anglo-French relations in the 1930s. He is a specialist of contemporary British history and particularly of Britain’s relations with the rest of Europe since 1945, Franco-British relations and the question of Europe in British politics. His publications in these areas of research include Britain and France Before the War: Appeasement and Crisis, 1934-1936 (London: Macmillan, 2001), The Liberal Party in Britain, 1906-1924 (Paris: Presses Universitaires de France, 2010), La Décolonisation britannique : perspectives sur la fin d’un empire 1919-1984 (Paris : Editions du Fahrenheit, 2012), Britain in Crisis, 1970-1979 (Paris : CNED Presses Universitaires de France, 2016) et “Euroscepticism and Opposition to British Entry into the EEC, 1955-75” in Le Référendum britannique sur l’Union européenne, edited by Karine Tournier-Sol, Revue française de civilisation britannique, Volume XXII, n° 2, 2017, pp.1-15 (http://journals.openedition.org/rfcb/1364).

 

Entrées d’index

Mots-clés : Guerre du bœuf, Euroscepticisme, relations franco-fritanniques, ESB/maladie de la vache folle

Keywords: Beef war, Euroscepticism, Anglo-French relations, Anglophobia, mad cow disease/BSE