Le corps du texte - séminaire - 10 octobre 2022

Affiche définitive Gabriel Bourdins petitDans le cadre du séminaire "Le Corps du Texte" (EA CLIMAS), nous aurons le plaisir d'accueillir Gabriel Luis Bourdin Rivero, le 13 octobre 2022, salle E 102, de 15h30 à17h30

 

Le corps et les émotions dans les langues amérindiennes

 

Le problème du corps et ses qualités spécifiques (sémiotiques ou pré-sémiotiques) est immédiatement présenté lors de la recherche sur les émotions. Les émotions sont des phénomènes ou des processus psycho-somatiques et « sensibles », qui peuvent être distingués de la « raison » ou de la soi-disant « cognition », à laquelle une nature mentale ou intellective est attribuée.
Comme la connaissance scientifique, le langage quotidien reconnaît dans l’expérience émotionnelle une dimension corporelle. Les anthropologues et les linguistes ont observé, dans des langues de nombreuses familles et régions du monde, l’utilisation de références corporelles dans la description des émotions.
Les émotions sont souvent décrites et nommées par des images et des figures discursives qui impliquent l’idée que de tels états et événements sont situés ou se produisent dans certaines parties et organes du corps (Enfield et Wierzbicka 2002).
Ainsi, l’étude de l’expression linguistique des émotions implique généralement l’analyse des utilisations polysémiques de termes qui désignent des parties du corps humain dans une langue donnée ou dans un ensemble d’entre elles. Le Maya Yucatèque Colonial comprend un grand nombre d’expressions de ce type.
Je décrirai l’utilisation de « parties » pour nommer et exprimer les émotions humaines dans le maya yucatèque colonial (Yucatán, Mexique ; Guatemala ; Belize). L’utilisation de termes corporels ou ethno-anatomiques dans des expressions et des constructions ayant une signification émotionnelle est une caractéristique de nombreuses langues étudiées jusqu’à présent. Il a été proposé qu’il s’agirait d’un « universel » de la prédication émotionnelle.
Dans le Yucatèque colonial, des centaines de termes composés se référant à des humeurs émotionnelles et à diverses facultés et qualités de nature psychologique peuvent être distingués, ceux-ci incluant des « parties du corps ». Le processus de composition normal dans ce type d’expression est ce que l’on appelle l’incorporation nominale.
C’est la formation de composés dont le sens est « psychologique » et qui peuvent être caractérisés, du point de vue morphosyntaxique, comme des verbes formés par incorporation d’un nom. Ce nom est, en règle générale, une « partie du corps ».