Abondance et manque 17 et 18 fev 2022L’Abondance et le manque – Colloque de doctorants

Abondance et manque se posent comme des états opposés et sont pourtant tous deux contraires de l’équilibre, de l’harmonie, du neutre. La recherche ou la fuite d’une de ces deux extrémités met en jeu notre rapport aux ressources, au besoin et au désir, et nous invite à réfléchir aux questions de la valeur, de la norme, et de l’excès. D’abord une question de survie fondamentale, notre rapport à l’abondance et au manque peut s’observer dans l'organisation de nos sociétés, de la langue, mais aussi dans nos recherches d’une esthétique et d’une expression. (CFP complet)

Ce colloque, organisé par quatre doctorants de CLIMAS (Nina Eldridge, Méliné Kasparian-Le Fèvre, Riyad Moosoody et Aurélien Royer) a eu lieu les 17 et 18 février en Salle des thèses, à la Maison de la Recherche de l’Université Bordeaux Montaigne.

L’approche interdisciplinaire du projet a suscité divers angles d’approche des notions d’abondance et de manque de la part des participants, dont cinq doctorants de CLIMAS. Vous pouvez visionner leurs communications ci-dessous.

(Les communications des autres participants peuvent être visionnées sur la chaîne Youtube de l’université : https://www.youtube.com/user/Bordeaux3TV )

 

Political discourses 7 et 8 mars 2022 Le colloque "Political Discourse: New approaches to New challenges?" se déroulera à Nancy et en ligne les 07 et 08 mars 2022.

Colloque organisé par Stéphanie Bonnefille (CLIMAS, Université Bordeaux Montaigne) et Robert Butler (IDEA, Université de Lorraine)


Télécharger le programme complet en PDF

Si vous souhaitez vous inscrire pour y assister en ligne, veuillez cliquer sur le lien suivant :

http://political-ins.event.univ-lorraine.fr/political_insc.php


 

 

 

art in strange places 17 et 18 mars 2022Jeudi 17 et vendredi 18 mars

Salle Jean Borde, MSHA Université Bordeaux Montaigne

 

Les informations détaillées sur ce colloque se trouvent sur le site dédié : https://art-strange.sciencesconf.org/

 

Art, in the sense of canonical works, is frequently seen overflowing from its recognised loci (e.g. art gallery, concert hall, literary festival, poetry reading...) into everyday culture. This may be a deliberate strategy to make the canon more accessible to a wider public, but it is very often commercially motivated. Unlike "pop art" - whose own aesthetic codes limited its appeal to a new elite -, or the structured popularisation/vulgarisation of high culture which aims to sustain the canon and educate the public in its ways, "high" art frequently appears in "low" places.

One of the most famous examples from the Victorian period is Sir John Everett Millais' "A Child's World" (1886) - more familiar as "Bubbles" - being used to advertise Pears' soap. With the development of reproduction technologies and consumerism, later periods greatly developed this relationship between high culture and advertising. The exploitation of art by the communication industry as a tool is not restricted, however, to advertising. The first contact of an end-user with a private company or a public organisation is often via a loop of classical music while on "hold". And works of art adorn many everyday objects. From coffee mugs to chocloate box lids, T-shirts to tailgates, the pressing into service of high culture, sometimes with, but very often without, recourse to an ironical strategy, means that references to the canon are a regular occurrence, sometimes in the most unexpected places.

How do the artistic community, authors, composers, collectors, critics and commentators react to this? What does the general public think? In what ways is the perception of art affected by this commodification?

Abondance et manque 17 et 18 fev 2022Les doctorant.e.s de CLIMAS ont le plaisir de vous convier au colloque en études anglophones intitulé « L'abondance et le manque », qui se tiendra le jeudi 17 février et le vendredi 18 février, en salle des thèses, à la Maison de la recherche.

Vous pouvez télécharger le programme en PDF, et vous pouvez aussi le retrouver sur le site du colloque : https://abondance.sciencesconf.org

Vous pourrez y assister soit en ligne (en vous inscrivant grâce au formulaire sur le site du colloque), soit en présentiel.