Masculinité, immaturité et devenir-enfant dans l’œuvre de Jack Kerouac - Pierre-Antoine PELLERIN

Télécharger le PDF

Résumés

Français :

Face au procès en infantilisme que subit Jack Kerouac entre les mains de critiques comme Paul Goodman ou Leslie Fiedler suite à la publication de On the Road en septembre 1957, cet article s’attache à réarticuler les rapports qu’entretiennent enfance et masculinité dans son œuvre narrative. Loin d’opposer boyhood et manhood de façon binaire, ses récits représentent l’enfant sous des traits étrangement adultes alors que l’adulte prend des airs d’enfants, actant par là un trouble dans le genre et les âges qui brouille également énonciation et focalisation. Au-delà d’une imitation des limites linguistiques et cognitives de l’enfant ou d’une représentation réaliste de l’enfance sur le mode du souvenir, l’écriture de Kerouac entre parfois dans ce que Gilles Deleuze appelle un « devenir-enfant », un mode de subjectivation qui exploite les possibilités mythopoétiques de l’enfance et lui permet de revitaliser l’écriture romanesque à une époque où littérature et masculinité lui paraissent traverser un déclin conjoint.

Anglais :

Considering the accusations of infantilism that were levelled against Jack Kerouac by critics like Paul Goodman or Leslie Fiedler after the publication of On the Road in September 1957, this article sets out to rearticulate the relationship between childhood and masculinity in his narrative works. Far from opposing boyhood and manhood in a binary mode, Kerouac’s child characters seem strangely adult while his adult characters take on the airs of children, thereby enacting an age and gender trouble which also blurs the gaze and the voice of the narrator. Beyond the imitation of the linguistic and cognitive limits of the child or the realist representation of childhood in memorial mode, Kerouac’s writing enters at times what Gilles Deleuze calls a « becoming-child », a mode of subjectivation which exploits the mythopoetic possibilities of childhood and allows him to revitalize novel writing at a time when literature and masculinity seem to undergo a joint decline.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0206

Entrées d’index

Mots-clés : masculinité, enfance, infantilisation, devenir-enfant, récit à la première personne, Jack Kerouac

Keywords: masculinity, childhood, infantilization, becoming-child, first-person narrative, Jack Kerouac

Auteur

Français :

Pierre-Antoine Pellerin est Maître de Conférences en anglais à l’Université Jean Moulin – Lyon 3 où il enseigne la littérature américaine et la traduction en filière LLCE et LEA. Ses travaux de recherche portent sur l’expérience et la représentation de la masculinité dans la littérature américaine de l’après-guerre, tout particulièrement dans les romans de Jack Kerouac et les poèmes d’autres écrivains de la « Beat Generation ».

Anglais :

Pierre-Antoine Pellerin is a Senior Lecturer in English at the University Jean Moulin – Lyon 3 where he teaches American literature and translation in the English and Applied Languages Department. His research work deals with the experience and representation of masculinity in postwar American literature, with a particular focus on Jack Kerouac’s novels and poetry by other Beat Generation writers.