“Whither is fled the visionary gleam?” Revisiting the Child’s Poet(h)ical Presence in the Fiction of Martin Amis and Ian McEwan - Camille François-Paulos

Télécharger le PDF

 

Résumés

Français :

Cet article propose une analyse des réécritures de la figure romantique de l’enfant poète et prophète chez Ian McEwan et Martin Amis, inspirée de la narratologie et des cultural studies. Nous nous intéressons au virage éthique du roman contemporain de l’enfance, qui affiche sa préoccupation pour l’omniprésence du désir adulte, l’aliénation poétique de l’enfant, et son impossible mise en sujet. Le romancier ne nous laisse à présent entrevoir avec l’enfant témoin qu’« au travers d’un verre, obscurément » (1 Corinthiens 13), tandis que résonne, au cœur des bavardages adultes, un silence infantile qui les déconstruit. La voix transparente préconisée par Rousseau d’un enfant qui rapporterait simplement le monde, ou encore l’œil innocent théorisé par Leslie Fiedler, cèdent place à des glossolalies et illusions d’optique qui contribuent à enrayer l’impératif adulte du faire-sens, déjà mis à distance par le récit postmoderne. Quant à l’association traditionnelle de l’enfant et du poète, elle est tout à la fois reprise et renversée pour mieux permettre, loin des rêveries nostalgiques wordsworthiennes, une réflexion critique sur la tentation infantile d’écrire le beau plutôt que le bien.

Anglais :

We propose, through the combined influences of narratology and cultural studies, to chart Ian McEwan and Martin Amis’s experimentation with the figure of the child witness drafted by the Romantics, from its initial casting as poet and prophet, to a marked ethical concern with issues of poetic alienation, adult desire and impossible subjecthood. Novelists now have us squinting with the child “through a glass, darkly,” or monitoring its resonating silences in the midst of ironized adult chatter. The inherited Rousseauian blank voice purportedly reporting an unmediated world, or the “eye of innocence” famously theorized by Fiedler, are substituted for the nonsensical chant and unreliable vision which contribute to the postmodern project against hermeneutic obsession. As for the child=poet equation, it now reads less as a nostalgic clouds-of-glory reverie than as the writer’s self-critical examination of his own infantile temptation to prioritize the aesthetically pleasing over the ethical.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0201

Entrées d’index

Mots clés : roman contemporain, enfant-poète, enfant-prophète, aliénation poétique, mythes romantiques

Keywords: contemporary fiction, child-as-poet, child-as-prophet, poetic alienation, Romantic myths

Auteur

Français :

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure et agrégée d’anglais, Camille François-Paulos termine actuellement une thèse de littérature anglaise sous la direction de Camille Fort à l’Université de Picardie, et enseigne parallèlement à l’Université de Savoie. Ses recherches portent sur l’écriture de l’enfant dans le roman britannique contemporain, et c’est au travers du double prisme de la narratologie et des cultural studies qu’elle examine cette question, principalement dans l’œuvre de A.S. Byatt, Ian McEwan, Martin Amis, Kazuo Ishiguro et Doris Lessing. Elle a publié plusieurs articles en français et en anglais sur le sujet, et s’intéresse particulièrement à l’association traditionnelle de l’enfant avec les idées de perception, d’imagination, et la figure du poète, à la représentation du corps de l’enfant, ou encore à la manière dont la présence de l’enfant dans un texte en détermine la structure éthique et esthétique.

Anglais :

Camille François-Paulos is a former student of the École Normale Supérieure, holder of the agrégation, and is currently finishing her doctoral thesis under the supervision of Professor Camille Fort at the Université de Picardie, while teaching at the Université de Savoie Mont-Blanc. Her research looks at how childhood is written in contemporary British fiction through a dual narratological and cultural studies approach, in the works of A.S. Byatt, Ian McEwan, Martin Amis, Kazuo Ishiguro and Doris Lessing. She has written several articles in both French and English on the topic, and is particularly interested in the traditional associations of the child with perception, imagination and the figure of the poet, representations of the child's body, or how the presence of the child in a given text may influence aesthetic and ethical choices.