"Kings in Exile": Children’s Literature in Willa Cather’s Early Fiction - Stéphanie Durrans

Télécharger le PDF

 Résumés

Français :

Les enseignants ayant choisi de faire figurer My Ántonia au programme du 1er cycle universitaire ont pu se heurter à l’objection d’une poignée d’étudiants qui ne voient là qu’une « histoire pour enfants », rien à voir avec la grande littérature que certains s’attendaient à trouver en entrant dans le supérieur. Comment peut-on alors expliquer que ce roman soit considéré comme un des grands classiques de la littérature américaine ? Quels sont les critères qui nous autorisent à classer certaines œuvres dans le rayon « littérature pour enfants » tandis que d’autres sont reconnues comme des œuvres majeures représentatives de la « grande » littérature. Sans prétendre apporter de réponse claire et tranchée à ces épineuses questions, cet article se propose d’examiner la façon dont Cather déconstruit l’opposition entre « majeur » et « mineur » à partir d’un corpus de textes pour enfants écrit à la fin du XIXème siècle. Si « The Princess Baladina : Her Adventure » est depuis longtemps considéré comme un simple conte sans grand intérêt littéraire, nous verrons qu’il permet à Cather d’aborder des thèmes qu’elle développera tout au long de sa carrière de nouvelliste et romancière. L’étude comparée d’une scène clé—l’apparition de la lune au crépuscule—dans divers textes qui suivront (« The Treasure of Far Island » en 1902, « The Enchanted Bluff » en 1909 et My Ántonia en 1918) nous permettra alors de mettre en valeur le travail d’épure qui permit à Cather de passer maître en l’art de « simplifier » et de « coordonner ».

Anglais:

Most university teachers of My Ántonia have probably had to justify their choice of including Cather on the curriculum in the face of students’ complaints that “this is children’s literature”—not the sort of high literature they expected to delve into when undertaking a degree in English studies. How then can we account for the fact that the same novel is regarded as one of the great American classics? What is it that allows us to classify certain books as children’s literature and others among the acknowledged classics of “serious” or great literature? This essay focuses on some of Cather’s early stories to show how she deconstructs the opposition between high and low, between serious literature and supposedly minor forms of artistic expression. While “The Princess Baladina: Her Adventure” has long been dismissed and forgotten as a mere children’s tale without much literary value, we shall see that its deeper concerns reverberate across much of Cather’s fiction. We shall then focus on a key scene (the apparition of the moon) that recurs throughout much of Cather’s fiction and retrace the development of Cather’s aesthetic by comparing “The Treasure of Far Island” (1902)—a story in which Cather articulates the tension between the child’s gaze and the adult’s gaze through an excessive use of literary allusions—with “The Enchanted Bluff” (1909) and My Ántonia (1918)—a novel that consequently stands out as the outcome of a long artistic process that allowed Cather to become a master in the art of simplifying and coordinating.

L'auteur

Français :

Stéphanie Durrans est Professeur de littérature américaine à l’Université Bordeaux Montaigne. Elle est spécialiste de l’œuvre de Willa Cather sur qui elle a publié de nombreux articles et deux monographies : The Influence of French Culture on Willa Cather : Intertextual References and Resonances (2007) et Willa Cather’s My Ántonia : A Winter’s Journey (2016). Elle est l’auteur de nombreux articles sur les auteures américaines du 19ème et du 20ème siècle et s’intéresse tout particulièrement aux questions d’intertextualité et d’échange littéraire dans le monde transatlantique.

Anglais :

Stéphanie Durrans is Professor of American literature at the University of Bordeaux Montaigne (France). She is the author of The Influence of French Culture on Willa Cather: Intertextual References and Resonances (2007) and of Willa Cather’s My Ántonia: A Winter’s Journey (2016). She has published widely on 19th- and 20th-century women writers, with a special focus on questions of intertextuality and transatlantic literary relationships.

Entrée d'index

Mots-clés : Willa Cather / littérature « jeunesse » / intertextualité / épure / style « démeublé » / My Ántonia

Keywords: Willa Cather / children’s literature / intertextuality / simplifying process / démeublé style / My Ántonia

 

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0504