T.S. Eliot’s Old Possum’s Book of Practical Cats: O.P.’s Tabby-Case of Modernist Tongue-in-Cheek - François Ropert

Télécharger le PDF

Résumés

Français :

Cet article s’intéresse aux jeux de mots et de langue dont procèdent le langage figuratif et la langue poétique propres à la suite de poèmes « jeunesse » Old Possum’s Book of Practical Cats (1939) de T.S. Eliot. L’objectif est de mettre en lumière la façon dont ces poèmes « mineurs », négligés par la critique éliotienne, articulent précisément « mode mineur » et « mode majeur » avec humour et non sans ironie. Ces poèmes mettent notamment en tension les présupposés moraux et génériques à partir desquels une histoire pour enfants est censée s’écrire, mais aussi sur lesquels une œuvre littéraire majeure est censée se fonder au regard du « canon », un concept critique que T.S. Eliot lui-même a grandement contribué à définir. En l’espèce, les poèmes sont des textes assez inclassables, que l’on pourrait dire « syncrétiques », ou tout simplement « bigarrés » et « zébrés », à l’image du pelage des chats de gouttière qu’ils racontent. L’humour pince-sans-rire de ces poèmes oscille entre humour potache et ironie plus grinçante à l’égard du puritanisme victorien et d’un certain essentialisme idéologique dans le contexte des années 1930. Cet humour relève aussi d’un esprit anglais, souvent nonsensique, que cultive avec sérieux et délectation T.S. Eliot, l’opossum anglo-américain, s’acclimatant au pays d’Alice et au quartier londonien de Bloomsbury, territoire de chasse que hantent, encore à l’époque, les grands félins du modernisme.

Anglais:

This article examines a number of puns and conceits that are the trademarks of T.S. Eliot’s Old Possum’s Book of Practical Cats (1939). The aim is to demonstrate how these “minor” poems, which have drawn little attention from critics, in fact question the very notions of “minor” and “major” with humour and irony. The poems notably challenge the moral and genre-related grounds on which a children’s story should be based, but also on which a major piece of literature is supposedly founded, notably in view of the literary canon—a critical concept which T.S. Eliot himself greatly contributed to defining. In the present case, the poems seem to belong to no specific literary genre or category of any type. They read like “syncretic” odd pieces, showing the funny intricacies of a mackerel tabby’s coat. The poems’ tongue-in-cheek humour looks and sounds like a cross between college humour and more biting irony towards remnants of Victorian Puritanism, or any ideological essentialism within the context of the 1930s. This type of humour also belongs to “wit,” often with a touch of nonsense to it, which T.S. Eliot, as an American possum in London, England, enjoys cultivating seriously, in order to adapt to the ways of some “Wonderland” to him: Bloomsbury, London—still the haunt and the hunting-ground of the great felines of modernism.

L'auteur

Français :

François Ropert est Maître de Conférences à l’Université de Cergy-Pontoise (UCP). Il est membre du laboratoire AGORA (EA 7392). Il est spécialiste de poésie anglaise. Sa recherche porte sur la représentation et la figuration du temps, de l’espace et de l’oralité dans le discours lyrique. Elle explore un canon de poètes anglais de la décadence et de la modernité, principalement à partir d’une perspective moderniste. L'œuvre poétique et critique de T.S. Eliot occupe donc une position centrale dans le corpus qu’il étudie.

Anglais :

François Ropert is a Senior Lecturer at the University of Cergy-Pontoise (UCP). He is a specialist in English poetry. His research concerns the representation and figuration of time, space, and orality in lyrical discourse. It explores a canon of “modern” and “decadent” poets, mainly from a modernist perspective. The work of T.S. Eliot as poet and critic is therefore central to his research.

Entrée d'index

Mots-clés : Old Possum’s Book of Practical Cats / littérature « jeunesse » / poèmes pour enfants / canon littéraire / humour nonsensique / modernisme anglo-américain

Keywords : Old Possum’s Book of Practical Cats / children’s literature / children’s verse / literary canon / nonsense / Anglo-American modernism

 

DOI : http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0506