“Writing the memoirs of many in one” dans Monkey Bridge et The Lotus and the Storm de Lan Cao – Élisabeth LAMOTHE

Télécharger le PDF

Résumés

Français

S’appuyant sur l’œuvre de Lan Cao, cet article examine les stratégies d’écriture pour dire la douleur de l’exil, les conflits de la biculturalité, la construction du souvenir après la rupture avec le pays perdu, menacé d'être effacé de l'histoire par le discours hégémonique américain. À partir de matériaux autobiographiques et des récits transmis par les siens sur le passage du Delta du Mekong à la Virginie (Monkey Bridge, 1997), Lan Cao tisse les fils narratifs d'une mémoire à deux voix, celle d'une mère et de sa fille. Elle examine aussi la créativité des stratégies de (re)définition du moi des exilés, avant de revenir sur la guerre au Vietnam en adoptant le croisement des points de vue filial et paternel, cette fois dans son second roman The Lotus and the Storm (2014).

Anglais

This article focuses on Lan Cao's two works of fiction to address the themes of exile from Vietnam as well the conflicts linked to a dual culture and the reconstruction of memories after the Vietnamese broke away from a nation whose history and culture was progressively denied and erased by the American dominant discourse on the Viet Nam war and its aftermath. Drawing from autobiographical material as well as the family stories passed on to her, Cao weaves together the narrative voices of a mother and daughter (Monkey Bridge), then of a father and daughter (The Lotus and the Storm) to dramatize the processes of re-membering of the exiles' sense of identity and history.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0603

L'auteur

Français

Elisabeth Lamothe est Maîtresse de conférences en études américaines à l'Université du Mans et membre du laboratoire 3L.AM. Ses travaux de recherche ont porté sur les écritures du moi et la fiction de nombreuses auteures du Sud américain (Eudora Welty, Ellen Glasgow, Katherine Anne Porter, Flannery O'Connor, Barbara Kingsolver). Co-organisatrice d'un colloque consacré au thème de la maternité dans les arts: “Les mères et la mort : enjeux éthiques et esthétiques de la relation mortifère mère-enfant”, elle s'est tournée plus récemment vers la littérature de jeunesse et a co-organisé le colloque “Cultures et imaginaires de l'adolescence” en collaboration avec le programme En-Jeux et le Master LIJE de l'Université du Mans. Elle poursuit actuellement des recherches sur les artistes et auteurs issus de la diaspora asiatique installés aux États-Unis.

Anglais

Elisabeth Lamothe is associate professor in American studies at Le Mans University and a member of the 3L.AM research center. Her research focused on the fiction and life-writing of female authors from the American South (Eudora Welty, Ellen Glasgow, Katherine Anne Porter, Flannery O'Connor, Barbara Kingsolver). She was co-organizer of a symposium dedicated to the topic of motherhood in the arts, “Of Mothers and Death: From Procreation to Creation,” and more recently of a symposium focusing on children’s literature and culture “The Cultural Landscape of Teenagers.” She is currently interested in the works of artists and writers from the Asian diaspora in the United States.

Entrées d’index

Mots clefs : Lan Cao, Viêt Nam, exil, diaspora, autobiographie, biculturalité.

Keywords: Lan Cao, Viêt Nam, diaspora, exile, autobiography, dual culture.