“The Body in Pain”: George Moore’s A Mummer’s Wife - Fabienne Gaspari

Télécharger le PDF

Résumés

Français

Il s’agit d’étudier ici la façon dont A Mummer’s Wife de George Moore organise la découverte de l’altérité au cœur de l’être et dramatise la fonction du corps comme lieu de différence et de violence, en plaçant au premier plan de la fiction le corps de l’héroïne. Prenant pour modèle Zola, A Mummer’s Wife est le récit de la chute d’une femme de boutiquier qui quitte son mari pour suivre un acteur. Un processus entropique irréversible sous-tend l’intrigue et se trouve à l’œuvre principalement sur le corps dont les sensations sont soulignées et transformées en douleur, ce qui le rend plus visible encore. Cette présence insistante du corps dans l’écriture de Moore se dessine dans des tropes, comparaisons et métaphores, que l’on peut envisager comme une annexation de l’altérité corporelle de l’héroïne que le langage fait et défait.

Anglais

We propose to study how A Mummer’s Wife by George Moore orchestrates the discovery of otherness within the self and dramatizes the body’s function as a site of difference and of violence by bringing to the fore the body of its heroine. Written to emulate Zola, A Mummer’s Wife relates the downward trajectory of a shopkeeper’s wife, deserting her husband to follow an actor. An irreversible process of entropy underlies the plot and works first and foremost on the body whose sensations are foregrounded and turned into pain, making it even more visible. The sense of physical immediacy conveyed by Moore’s writing is mediated through tropes, comparisons and metaphors that can be envisaged as an annexation of the bodily otherness of the heroine made and unmade by language.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0611

Auteur

Français

Fabienne Gaspari est Maître de Conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour où elle enseigne la littérature britannique du XIXe siècle. Elle étudie les relations entre le corps et l’écriture. Elle a publié en 2012 “Morsels for the gods” : l’écriture du visage dans la littérature britannique (1839-1900), ouvrage dans lequel elle se concentre sur les représentations du visage dans le roman. Elle est l’auteur d’articles sur des auteurs britanniques du XIXe siècle, parmi lesquels George Moore.

Anglais

Fabienne Gaspari is a senior lecturer at the University of Pau where she teaches nineteenth-century British literature. She studies the relationships between writing and the body. Her 2012 study, “Morsels for the gods” : l’écriture du visage dans la littérature britannique (1839-1900), examined novelistic treatments of the visage. She has published papers on nineteenth-century British authors including George Moore.

Entrées d’index

Mots-clés : naturalisme, corps, espaces, spectacle, altérité, entropie

Key words: naturalism, body, spaces, spectacle, otherness, entropy