Une vie à se mentir : The Life and Death of Harriett Frean (1922) de May Sinclair - Florence MARIE

Télécharger l'article/Download the article

Résumés

Français :

Roman sombre et concis, The Life and Death of Harriett Frean (1922) de May Sinclair est à lire comme une variation sur les conséquences dévastatrices d’une éducation où l’enfant soucieux de correspondre au désir parental présente à la société un personnage mensonger qui ne respecte en rien son ressenti fondamental et qui pourrait s’apparenter à la notion de faux self théorisée par D. Winnicott. Le roman montre aussi comment la lecture de romans édifiants exaltant le mythe mensonger de l’ange au foyer participe à la fabrication d’êtres féminins non authentiques dont l’existence garantit le maintien de la société patriarcale. La dimension esthétique si particulière de ce roman pourrait alors être la réponse éthique de l’auteur à l’omniprésence du mensonge dans la société victorienne, comme s’il s’agissait de mettre au point une écriture qui puisse, en comparaison de la rhétorique fallacieuse des romans édifiants, se lire comme la moins mensongère possible : une écriture ascétique qui annonce par bien des aspects l’écriture blanche de Barthes et révèle le modernisme de Sinclair.

Anglais :

The Life and Death of Harriett Frean (1922) by May Sinclair is a stark, concise novel. The story of the heroine exemplifies the dreadful consequences that a certain kind of upbringing can have on a daughter who is so desperate to comply with her parents’ wishes that she always behaves as she is expected to behave, puts on an act, and shows to the world a false self (D. Winnicott) lacking spontaneity and authenticity. But the heroine is not an individual case; her behaviour mirrors the examples set in edifying novels extolling the misleading myth of the angel in the house to create inauthentic women and prop up Victorian patriarchal society. In such a context the plain style of this novel could well be the ethical answer May Sinclair came up with to undermine the omnipresence of falsity in Victorian society–a style which being purged of the characteristic marks of literature is as little false as possible, announces “the white writing” defined by R. Barthes and suggests the modernity of Sinclair.

Auteur

Français :

Florence Marie est agrégée d'anglais, maître de conférences au département d'Études anglophones de l’université de Pau et des Pays de l'Adour et membre du Centre de Recherche ALTER. Elle est l’auteur d’une thèse intitulée « L’inscription du géographique dans l'œuvre de John Cowper Powys » (2003). Ses travaux de recherche portent sur le modernisme (en particulier les figures oubliées du modernisme : Powys, Richardson) et ses liens avec la phénoménologie, l’art pictural, l’espace urbain et la problématique du genre. Elle a co-dirigé un numéro de la revue Rives intitulé Premières rencontres avec l’autre (L’Harmattan, 2010), dirigé un numéro de lamême revueintitulé Le fou — cet autre, mon frère (L’Harmattan, 2012), co-dirigé Le Genre, effet de mode ou concept pertinent ? (Peter Lang, 2016), et collaboré à l’ouvrage Féminisme et prostitution dans l’Angleterre du xixe siècle : la croisade de Josephine Butler (sous la dir. de Frédéric Regard, ENS Éditions, 2014).

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Anglais :

Florence MARIE is Senior lecturer at the University of Pau et les Pays de l'Adour. She is a member of ALTER. She defended her thesis on John Cowper Powys in 2003 and since then she has published articles on his first eight novels and on other modernist writers (with special interest in Dorothy Richardson's Pilgrimage). She has edited, with Fabienne Gaspari and Michael Parsons, a volume of Rives entitled Premières rencontres avec l’autre (L’Harmattan, 2010), and edited another one entitled Le fou — cet autre, mon frère (L’Harmattan, 2012). She has co-edited Le Genre, effet de mode ou concept pertinent ? (Peter Lang, 2016) and participated in the writing of Féminisme et prostitution dans l’Angleterre du xixe siècle : la croisade de Josephine Butler (ed. by Frédéric Regard, ENS Éditions, 2014).

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Entrées d’index

Mots-clés : mentir, esthétique du mensonge, faux self, écriture blanche, M. Sinclair, ange au foyer

Keywords: Lying, aesthetics of lying, false self, white writing, M. Sinclair, angel in the house