Frankenstein in the Digital Age: Shelley Jackson’s Patchwork Girl and Dave Morris’ Frankenstein Interactive. - Antonella BRAIDA

Télécharger l'article/Download the article

Résumés

Français :

À l’ère des arts numériques, le Frankenstein de Mary Wollstonecraft Shelley subit d’étonnantes transformations. Cet article analyse deux dérivés hypermédiatiques du roman, Patchwork Girl (1995) de Shelley Jackson et l’application interactive pour Mac iOS de Dave Morris, Frankenstein (2012-2017). Comment ces exemples d’art numérique révolutionnent-ils les formes plus traditionnelles d’adaptation ou d’illustration ? Le roman survit-il à cette transformation, ou bien l’art numérique supplante-t-il ici le genre du roman gothique du XIXe siècle ? Cet article cherche à déterminer si ce nouveau média accroît la compréhension du roman de Mary Shelley par le lecteur ou s’il permet une réécriture en forme de palimpseste numérique, qui peut être considérée comme une « traduction numérique » du texte original.

Anglais :

In the age of digital art, Mary Wollstonecraft Shelley’s Frankenstein has undergone a surprising transformation. This article analyses two hypermedia literary spinoffs of the novel: Shelley Jackson’s Patchwork Girl (1995) and Dave Morris’s interactive application for Mac iOS Frankenstein (2012-2017). How do these forms of digital art revolutionize more traditional forms of adaptation or illustration? Can the novel survive the transformation or does digital art overwrite the nineteenth-century traditional genre of the Gothic novel? This contribution will try to explore whether the new media enhance readers’ understanding of Mary Shelley’s novel or whether they rewrite it as a new digital palimpsest that can be considered a “digital translation” of the original text.

Auteur

Français :

Antonella Braida est maîresse de conférences à l’Université de Lorraine, à Nancy, et est membre du laboratoire IDEA. Après avoir obtenu son doctorat de philosophie au collège Sainte Catherine de l’université d’Oxford, elle a publié deux volumes sur la réception de Dante : Dante and the Romantics (Palgrave, 2004) et Dante on View, co-edited avec Luisa Calé (Ashgate, 2007); elle a également co-dirigé un volume avec Giuliana Pieri Word and Image Across the Arts (Legenda, 2003). Elle a enseigné l’italien à l’Université de Durham jusqu’en 2005, date à laquelle elle s’est installée en France. Sa recherche porte sur les relations anglo-italiennes et sur les femmes écrivains. En 2017, elle a organisé la journée d’étude « Beyond Frankenstein’s Shadow » ainsi qu’un atelier en l’honneur du professeur Jean de Palacio.

Anglais :

Antonella Braida is lecturer in English at the Université de Lorraine, Nancy (France), and member of the research center IDEA. After completing her D.Phil at St Catherine’s college, Oxford, she published two volumes on the reception of Dante: Dante and the Romantics (Palgrave, 2004) and Dante on View, co-edited with Luisa Calé (Ashgate, 2007), and co-edited a volume with Giuliana Pieri Word and Image Across the Arts (Legenda, 2003). She was lecturer in Italian at the University of Durham till 2005, when she moved to France. Her research concerns Anglo-Italian relations and women writers. In 2017 she organized the one-day conference “Beyond Frankenstein’s Shadow” and a workshop in honor of Professor Jean de Palacio.

Entrées d’index

Mots-clés : dérivés littéraires, littérature électronique, Mary Shelley,Frankenstein, Percy Jackson, Dave Morris

Keywords: Literary Spinoffs,Electronic literature, Mary Shelley,Frankenstein, Percy Jackson, Dave Morris