Vertigo outside Vertigo - Nicolas Labarre

Télécharger l'article/Download the article

 

Résumés

Français

Le label Vertigo (1993-2019) de l’éditeur DC Comics a fait l’objet d’une attention soutenue, de la part des fans comme des chercheurs, au point de devenir le symbole de plusieurs de pratiques éditoriales originales : un rapport singulier aux genres populaires vus à travers un prisme politique et littéraire, le basculement de la publication en fascicule vers l’édition de livres de bande dessinée ou encore la coexistence de séries appartenant à leurs créateurs avec des œuvres appartenant à l’éditeur. Cet article s’efforce de situer Vertigo de façon synchronique et diachronique afin de prendre une meilleure mesure de ces innovations. Pour ce faire, il s’intéresse à des institutions éditoriales contemporaines du label ou qui se sont développées à sa suite immédiate - en particulier Dark Horse Comics, mais aussi le labels Helix et le studio WildStorm – en montrant comment leur projet éditorial rejoint celui de Vertigo. L’article s’efforce donc de reconstituer l’écosystème complexe dont a fait partie Vertigo et suggère que la fortune critique du label s’explique en partie par la présence de ces concurrents, qui ont poussé Vertigo à affiner son identité et aidé certaines de ses innovations à atteindre une masse critique.

Anglais

DC Comics’ Vertigo imprint (1993-2019) has generated a significant amount of fan and scholarly interest, and has come to serve as a shorthand for a variety of distinct writing and publishing practices, including an engagement with popular genres from a literary and political prism, the articulation of serial publication and trade collections, and the coexistence of creator-owned with publisher-controlled series. This paper attempts to locate the label diachronically and synchronically, so as to take a more precise measure of its innovations. To do so, it examines a number of publishing institutions that developed alongside Vertigo or as a reaction to the label’s success – in particular Dark Horse Comics, but also DC’s own short-lived Helix label and Wildstorm studio– and argue that they shared a comparable publishing agenda during the 1990s. The texts seeks to reconstruct the complex ecosystem of which Vertigo was but a part, and argues that the imprint’s critical fortune should be understood also in light of these competing endeavors, helped Vertigo hone its identity, and helped the trends it introduced reach a necessary critical mass.

 

Auteur

Français

Nicolas Labarre est maître de conférences HDR en civilisation américaine à l’université Bordeaux Montaigne, où il donne également des cours la bande dessinée et le jeu vidéo. Il est l’auteur de Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant (2017), une histoire transatlantique du magazine Heavy Metal, ainsi que de Understanding Genres in Comics (2020). Il a également publié de nombreux textes sur la question de l’adaptation en bande dessinée.

Anglais

Nicolas Labarre is an assistant professor at University Bordeaux Montaigne, France, where here he teaches US society and culture, comics and video games. He is the author of Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant (2017), a transnational history of Heavy Metal magazine, and of Understanding Genres in Comics (2020). He has published several articles on the topic of adaptation into comics.

 

Entrées d’index

Mots-clés : comics, édition, indépendant, intertextualité, Vertigo

Keywords: comics, publishing, independent, intertextuality, Vertigo