Mazikeen’s Faces—The Feminist Lives of Karen Berger - Kate Polak

Télécharger l'article/Download the article

 

Auteur

français

Kate Polak est actuellement professeure invitée et directrice adjointe du University Center for Excellence in Writing à l’université Florida Atlantic. Son livre Ethics in the Gutter: Empathy and Historical Fiction in Comics a fait partie des nominés pour le prix Eisner du meilleur ouvrage universitaire. Ses recherches récentes portent majoritairement sur la représentation de la violence et du génocide, la fiction historique, et les écrivaines du 21ème siècle. Elle travaille actuellement à un ouvrage qui interroge l’effet des réseaux sociaux sur les pratiques relatives à la mémoire de la Shoah, intitulé Excessive Feels: What is Empathy in the Age of the YOLOcaust?, et développe un recueil, Days of Future Past, sur les intersections entre la fiction historique et la science-fiction, en collaboration avec son mari, Dr. Ian McDonald. Sur le plan créatif, ses projets incluent notamment un recueil de poésie et un mémoire graphique interrogeant l’adolescence et la féminité dans les années 90, provisoirement intitulé Top Heavy.

anglais

Kate Polak is currently Visiting Instructor and Assistant Director of the UCEW at Florida Atlantic University. Her book, Ethics in the Gutter: Empathy and Historical Fiction in Comics, was nominated for an Eisner Award. Her recent research focuses mainly on the representation of violence and genocide, historical fiction, and 21st century women writers, and she is working on a monograph exploring the effect of social media on practices of Holocaust memorialization, entitled Excessive Feels: What is Empathy in the Age of the YOLOcaust? as well as developing an edited collection Days of Future Past, on the intersections between historical fiction and science fiction with her husband, Dr. Ian MacDonald. Her current creative projects include a collection of poetry and a graphic memoir exploring teenaged girlhood during the 1990s, tentatively entitled Top Heavy.

 

Résumé

Français

Les comics produits sous la direction de Karen Berger peuvent nous aider à comprendre le travail de celle-ci à la tête de Vertigo. En présentant Lucifer comme un véritable lieu de négociation de la « place » des femmes dans le comics via la fiction historique et la mythologie, cet article explore la façon dont Vertigo met en scène les obstacles rencontrés par les femmes lorsque celles-ci cherchent à obtenir un statut social égal à celui des hommes dans un média traditionnellement envisagé comme masculin. En interrogeant les différentes façons dont les femmes ont été historiquement marginalisées en termes d’identité et d’autonomie, mais aussi en explorant divers sites de contestation entre hommes et femmes (et en les extrayant de leur contexte historique particulier pour les rendre mythiques) les scénaristes et dessinateurs influencés par Berger se sont efforcés de mettre au jour les tactiques et stratégies employées par les femmes au fil du temps pour accéder à l’autonomie et se donner une conception de soi authentique malgré un contexte d’oppression patriarcale. Le rôle de rédactrice de Berger est important en partie parce que celle-ci emploie les tensions de son identité de genre en tant que femme dans une industrie dominée par les hommes, pour susciter des récits qui représentent la réalité à laquelle les femmes sont confrontées. Cet article juxtapose Berger et Mazikeen, personnage féminin en quête d’un espace d’autonomie dans Lucifer, qui reconnaît néanmoins son incapacité à exister en-dehors du réseau d’influence au sein duquel elle se meut.

Anglais

The comics produced under Karen Berger’s guidance at DC’s Vertigo imprint can give us insight into her leadership. By staging Lucifer as a space of authentic negotiation of the “place” of women in comics through the means of historical fiction and mythology, this chapter explores how Vertigo illustrates the obstacles women face in the world as they seek equal social standing with men in a form traditionally conceptualized as for men. By engaging with a range of ways women have historically been marginalized, in terms of self-determination and identity. By exploring a variety of sites of contestation between men and women—and removing them from a particular historical moment and rendering them mythic—the authors and artists influenced by Berger sought to expose a variety of tactics and strategies women have used over time to gain and maintain power and to create an authentic sense of self even in the context of patriarchal oppression. Berger’s role as editor is significant in part because of how she used the tensions in her gender identity in the context of her role in an industry dominated by men to guide storylines to better represent the realities of women, and this chapter juxtaposes Berger with Mazikeen, a woman seeking a space for self-determination in Lucifer, who nonetheless acknowledges her inability to exist outside of the network of influences she lives within.

 

Entrées d’index

Mots-clés : Bande dessinée, métafiction historique, féminisme, Karen Berger, Lucifer

Keywords : Comics, historiographic metafiction, feminism, Karen Berger, Lucifer