Art et désert aux États-Unis : entre mirage et réalité - Antonia Rigaud

Télécharger le PDF / Download the PDF

Résumés

Français :

Cet article s’intéresse à l’histoire du désert américain telle qu’elle s’est écrite dans les arts visuels. Espace largement mythique et fantasmé dans la culture américaine, le désert est l’objet d’une histoire visuelle qui interroge les modalités mêmes de la vision. On remarque une tradition dans les œuvres figurant le désert qui cherche à le mettre à distance, envisageant cet espace comme perpétuellement inatteignable et mettant à mal la vision. C’est ainsi que le motif du mirage traverse cette histoire signifiant l’absence de réelle rencontre de la culture américaine avec le désert qui, envisagé uniquement comme paysage, ne peut être vu comme un écotope mais uniquement comme une représentation. L’article fait retour sur différentes œuvres d’art qui jalonnent cette histoire et met en avant les liens entre cette histoire de l’art et la pensée transcendantaliste d’Emerson qui, si elle est issue des paysages du nord-est du continent, illumine de manière particulièrement saillante la fascination pour la question de la visibilité du désert dans la culture américaine.

Anglais :

This article considers the history of the American desert as it is expressed in the visual arts. American culture seems to consider the desert essentially as a mythical or fantasized space, so that its visual history interrogates the very notion of visibility. There is a tradition, in the art history of the desert, of keeping it at a distance, considering it as eternally out of reach and out of sight. The motif of the mirage holds together this history, standing for the absence of any real encounter with the desert in American culture since it is mostly considered as a landscape or as a representation which can therefore never be fully seen or envisioned as a specific ecotope. This article studies certain artworks from this history and puts forward the links between this particular art history and transcendentalist thought. If Emerson’s philosophy was rooted in the green landscapes of New England, his thought is essential to understand the American fascination for the question of the visibility of the desert.

Auteure

Français :

Antonia Rigaud est maîtresse de conférences en études américaines à l’université de la Sorbonne Nouvelle et actuellement en délégation CNRS auprès du Larca (Université de Paris). Sa recherche porte sur l’art, la littérature et la performance aux États-Unis au XXe siècle. Elle a publié John Cage Théoricien de l’utopie (Harmattan, 2006), ainsi que des articles sur l’art, la littérature et la performance aux États-Unis. Ses recherches actuelles portent sur les points de rencontre entre l’art radical et la politique aux États-Unis du début du XXe siècle à nos jours.

Anglais :

Antonia Rigaud is associate professor in American Studies at Sorbonne Nouvelle University in Paris and a CNRS visiting fellow (2020-21) at LARCA, Université de Paris. Her research focuses on American art, literature and performance in the twentieth century. She is the author of John Cage Théoricien de l’utopie (Harmattan, 2006) and has published articles on American art, literature and performance. Her current research looks at the intersections between radical art and politics in the United States from the early twentieth century to the present day.

Entrées d’index

Mots-clés : désert, Emerson, environnement, mirage, paysage, vision

Keywords: desert, Emerson, environment, landscape, mirage, vision