From One Desert to the Other: Reconstructing Identity after the Catastrophe - Aliette Ventéjoux

Télécharger le PDF / Download the PDF

Résumés

Français :

Parce qu’il est porteur à la fois d’une idée de début et de fin, le désert rappelle la catastrophe. L’un des traits essentiels de celle-ci est en effet qu’elle amène à la fois une conclusion et un renouveau. Cet article s’intéresse ainsi à deux romans qui racontent la catastrophe du 11 septembre, mais également des catastrophes plus personnelles, et tente de comprendre comment deux personnages masculins tentent de reconstruire leur identité en allant d’un désert à l’autre. Les personnages de Falling Man (DeLillo, 2007) et Sunset Park (Auster, 2010) ont en effet été tous deux touchés par des catastrophes qui ont changé leur vie (les attaques du 11 septembre, la mort d’un frère). Quittant des endroits désertiques, ils essaient de se réinventer, que ce soit dans le désert de Las Vegas et ses salles de poker, ou dans les quartiers fantômes de New York. Ces romans s’intéressent au potentiel de ces endroits désertiques, non sans poser la question de l’impossibilité d’une réelle reconstruction après la catastrophe.

Anglais :

Because it can indicate both an end and a beginning, the desert brings to mind catastrophe. Indeed, one of the main features of catastrophe is that it signals both a conclusion and the birth of something new. In this article I focus on two books dealing with the catastrophe of 9/11, but also with more personal catastrophes, and see how two male characters try to reconstruct their identities going from one desert to another. The characters of Falling Man (DeLillo, 2007) and Sunset Park (Auster, 2010), impacted by life-changing catastrophe (the 9/11 attacks and the death of a brother) try to reinvent themselves, leaving desert-like places. If Keith’s steps take him to the desert of Las Vegas and its poker rooms, Miles’ bring him back to New York, to an abandoned place. Dwelling on the potential of these deserted places to reinvent oneself, these novels also raise the question of the (im)possibility of ontological reconstruction after the catastrophe.

Auteure

Français :

Aliette Ventéjoux est agrégée d’anglais, docteure en littérature américaine contemporaine et Maîtresse de Conférences à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne, membre du CIEREC et membre associé de 19-21 (Sorbonne Nouvelle – Paris 3). Sa thèse portait sur l’écriture de la catastrophe dans la littérature post-11 septembre, et elle continue de s’intéresser à l’écriture de la catastrophe de manière plus large dans la littérature américaine, mais aussi au son et aux paysages sonores dans la littérature contemporaine.

Anglais :

Aliette Ventéjoux is an Associate Professor at the Université Jean Monnet in Saint-Étienne and a member of the CIEREC. She holds a PhD in contemporary American literature from the Sorbonne Nouvelle-Paris 3 and is an associate member of 19-21 (Sorbonne Nouvelle-Paris 3). Her dissertation addressed the writing of catastrophe in post-9/11 American literature. She still works on catastrophe in American literature, be it of human, terrorist, or ecological origins, but she has also taken an interest in the writing of sounds and soundscapes in contemporary literature.

Entrées d’index

Mots-clés : 11 Septembre, catastrophe, desert, Ground Zero, Las Vegas, New York

Keywords: 9/11, catastrophe, desert, Ground Zero, Las Vegas, New York