Le conte, une parole circulaire et alluvionnaire (Damas, Haurigot, Saint-Quentin) - Mylène Danglades

Télécharger le PDF / Download as PDF

Résumés

Français :

La transmission, qui consiste à envoyer un texte au-delà d’un contexte donné, et qui constitue l’une des fonctions de la littérature, présente des formes multiples et variées dans la Caraïbe. Au niveau du conte guyanais, des auteurs comme Alfred de Saint-Quentin, Georges Haurigot et Léon Gontran Damas peuvent évoquer, reprendre et décliner à l’envi la parole des ancêtres ou des problèmes identitaires avec des contes traditionnels tels que « Le Nègre, l’Indien et le Blanc » et « Les trois frères ». La voix tend alors à se renouveler, à créer un élan créatif apte à fonder une cohérence culturelle caribéenne. Le narrateur-conteur peut être comparé à un guide cherchant à baliser le sentier et à rassembler tout un peuple dans la parole fondatrice des rapports humains.

Anglais :

Transmission, which involves sending a text beyond a given context, and which constitutes one of the functions of literature, presents numerous and varied forms in the Caribbean. At the level of Guyanese storytelling, such authors as Alfred de Saint-Quentin, Georges Haurigot, and Leon Gontran Damas can evoke, repeat and decline the word of ancestors or identity problems with traditional tales (“The Negro, the Indian and the White” and “The Three Brothers” in this instance). The storyteller’s voice tends to renew itself, to convoke a creative impulse apt at founding a cultural cohesion for the Caribbean Basin. The narrator-storyteller can be compared to a guide seeking to signpost the path and bring together an entire people in the foundational word of human relationships.

Auteur

Français :

Mylène Dangladesest Maître de conférences en Cultures et Langues Régionales, au Département de formation et de recherches de Lettres et Sciences Humaines, à l’Université de Guyane, Cayenne, Guyane française. Elle est Enseignant-Chercheur rattachée au Laboratoire MINEA, EA 7485 (Migrations, Interculturalités et Education en Amazonie). Elle mène des recherches sur la littérature francophone, centrées sur la quête identitaire de l’être enclavé et colonisé, les errances et déserrances de l’homme, le mal dans la sphère insulaire, coloniale ou post-coloniale. Ses publications incluent « La vanité ou le miroir des faux-semblants dans Chaque heure blesse de Raoul Danaho » (Quêtes littéraires, n°8, 2018, pp. 166-179. https://czasopisma.kul.pl/ql,) ; « Les ombres lumineuses dans la poésie de Serge Patient et d’Elie Stephenson » (in Blerald M., Gnalega R., ed., Serge Patient, Elie Stephenson, deux écrivains guyanais témoins de leur temps, roun lanmen lavé ròt, Paris, Orphie, 2018, pp. 53-67) ; « Les astres, éléments de transfiguration dans Une tempête d’Aimé Césaire » (in Pangop Kameni A., Ngangop J. (ed.), Les Astres dans les discours postcoloniaux, Astronomie, astrologie, cosmologie, horoscopie et destin de la post-colonie, L’Harmattan Cameroun, 2015, pp.155-168) ; « Léon Gontran Damas, tout un florilège de mots » (in Blérald M., Gyssels K., Lony M., (dir.), Léon Gontran Damas : poète, écrivain patrimonial et postcolonial, Ibis Rouge, Matoury, 2014, pp. 87-99) ; ou encore « La représentation du mal et de la folie dans l’imaginaire enfantin d’après le récit d’Aline Belfort-Chanol » (in Mam Lam Fouck S., Hidair I., ed., La question du Patrimoine en Guyane française, Ibis Rouge, Matoury, pp. 275-289, 2011).

Anglais :

Mylène Danglades is Senior Lecturer in Cultures and Regional Languages, in the Department of Training and Research of Humanities and Humanities, at the University of Guyana, Cayenne French Guiana. Teacher-Researcher attached to the MINEA Laboratory - EA- 7485 (Migrations, Interculturalities and Education in the Amazon). Her research focuses on Francophone literatures, more specifically on the quests for identity of the landlocked and colonized being, the wanderings and despairs of man, evil on the island, colonial or post-colonial spheres. Some of her publications are: « La vanité ou le miroir des faux-semblants dans Chaque heure blesse de Raoul Danaho » (Quêtes littéraires, n°8, 2018, pp. 166-179. https://czasopisma.kul.pl/ql) ; « Les ombres lumineuses dans la poésie de Serge Patient et d’Elie Stephenson » (in Blerald M., Gnalega R., ed., Serge Patient, Elie Stephenson, deux écrivains guyanais témoins de leur temps, roun lanmen lavé ròt, Paris, Orphie, 2018, pp. 53-67) ; « Les astres, éléments de transfiguration dans Une tempête d’Aimé Césaire » (in Pangop Kameni A., Ngangop J. (ed.), Les Astres dans les discours postcoloniaux, Astronomie, astrologie, cosmologie, horoscopie et destin de la post-colonie, L’Harmattan Cameroun, 2015, pp.155-168) ; « Léon Gontran Damas, tout un florilège de mots » (in Blérald M., Gyssels K., Lony M., (dir.), Léon Gontran Damas : poète, écrivain patrimonial et postcolonial, Ibis Rouge, Matoury, 2014, pp. 87-99) ; ou encore « La représentation du mal et de la folie dans l’imaginaire enfantin d’après le récit d’Aline Belfort-Chanol » (in Mam Lam Fouck S., Hidair I., ed., La question du Patrimoine en Guyane française, Ibis Rouge, Matoury, pp. 275-289, 2011).

Entrées d’index

Mots clés : Guyane, voix, mémoire, oralité, conte, réécritures

Keywords: Guiana, voice, memory, orality, tale, rewritings