Préserver pour transmettre et faire vivre : la Citadelle Laferrière, patrimoine de l'humanité, du roi Christophe aux Nations-Unies - Jacques de Cauna

Télécharger le PDF/Download as PDF

Résumés

Français :

La Citadelle Laferrière est non seulement l'incontestable sémiophore identitaire d'Haïti à préserver et transmettre pour les habitants actuels de la première république noire du monde, mais également un lieu de mémoire unique en son genre et probablement aujourd'hui le monument militaire le plus important par ses dimensions et le plus connu par son histoire, de la Caraïbe. Si elle bénéficie depuis 1982 de l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, sa transmission jusqu'à nos jours n'a pas toujours été assurée. Pensé, voulu, créé et suivi par des acteurs locaux, au premier rang desquels la Société haïtienne d'histoire et de géographie et la jeune équipe de l'Ispan, et malgré un environnement politique difficile, le programme, qui s'est rapidement avéré transdisciplinaire, est non seulement mené à bien en une douzaine d'années dans ses objectifs de préservation, mais apporte en outre un important capital acquis de bonnes pratiques. Il génère à son exemple d'autres projets du même ordre patrimonial et ouvre de nouveaux horizons dans de nombreux domaines de la recherche–historique, naturelle et humaine, agronomique, économique – pour déboucher en fin de compte sur des actions de développement durable. La connaissance des conditions d'une bonne transmission patrimoniale participe d’une prospective progressiste.

Anglais :

The Citadelle Laferrière is not only an unrivalled identitarian beacon of meaning for Haiti, a monument to preserve for today’s citizens of the first black republic in the world, but also a memory site quite unique in its style, and probably the most important military building in its dimensions, and the most well-known one, in the whole Caribbean. It was inscribed as a World Heritage Site in 1982; however, its transmission until now has not always been warranted. The programme was designed, desired, implemented and followed by local actors, starting with the Haitian Society for History and Geography, and the young team of Ispan. In spite of a difficult political context, the programme rapidly proved to be transdisciplinary. It was carried out over a dozen years and met the imperatives of preservation but was also able to produce a reflexive body of fair practices. In turn, such a programme has generated other comparable projects and has opened up horizons in a wide range of research fields–historical, natural and human, agronomical, economic–in order to foster further sustainable actions. Established knowledge of a fair heritage transmission therefore meets a progressive future-building.

Auteur

Français :

Historien, docteur d’État (Université de la Sorbonne), diplomate dans la Caraïbe pendant vingt-cinq ans, professeur honoraire des Universités d'Haïti et de Pau, ancien directeur du Centre de recherche historique de l'Institut français d'Haïti, Jacques de Cauna est aujourd'hui chercheur associé au CNRS (conseil scientifique du CIRESC à l'EHESS, titulaire de la Chaire d'Haïti à Bordeaux). Il est l’auteur de plus de 200 publications, collaborations et communications scientifiques internationales ainsi que d'une quinzaine d'ouvrages parmi lesquels Au temps des Isles à Sucre (Karthala, 1987), L'Eldorado des Aquitains (Atlantica, 1998), Haïti, l'éternelle Révolution (2009), Toussaint Louverture (trois ouvrages, le dernier aux Editions Sud-Ouest, Bordeaux, 2012), Dynamiques caribéennes ; Pour une histoire des circulations dans l'espace atlantique, XVIIIe-XIXe siècles (ed., avec Eric Dubesset, Presses Universitaires de Bordeaux, 2014), Fleuriau, La Rochelle et l'esclavage ; Trente-cinq ans de mémoire et d'histoire (Les Indes Savantes, 2017).

Anglais :

Jacques de Cauna has defended a thèse d’état in History at the Sorbonne and worked as a diplomat for twenty-five years. He is an Honorary Professor at the Universities of Haiti and Pau, and is the former Head of the French Institute in Haiti. He now is Associate Researcher at the CNRS (CIRES, EHESS) and holds the Chair for the History of Haiti at the University of Bordeaux. He has authored over 200 publications or lectures, as well as around fifteen volumes, including Au temps des Isles à Sucre (Karthala, 1987), L'Eldorado des Aquitains (Atlantica, 1998), Haïti, l'éternelle Révolution (2009), Toussaint Louverture (three volumes, 2012), Dynamiques caribéennes ; Pour une histoire des circulations dans l'espace atlantique, XVIIIe-XIXe siècles (ed. with Eric Dubesset, Presses Universitaires de Bordeaux, 2014), Fleuriau, La Rochelle et l'esclavage ; Trente-cinq ans de mémoire et d'histoire (Les Indes Savantes, 2017).

Entrées d’index

Mots-clés : Haïti, monumentalisation, Citadelle Laferrière, révolutions, patrimoine

Keywords : Haiti, monumentalization, Citadelle Laferrière, revolutions, heritage