Vulnerability as socio economic check, ethical move and aesthetic proposal in Sense and Sensibility - N. Jaeck

Télécharger le PDF

Résumés

Français :

Dans cet article, j’entreprends de montrer que Sense and Sensibility est un peu différent des autres romans de l’auteur pour ce qui concerne le traitement qui est fait de la vulnérabilité. Jane Austen y met en scène la vulnérabilité d’une manière plus violente mais aussi plus dialectique que dans ses autres romans. En effet, les héroïnes sont chassées de leur maison par leur propre frère dès le premier chapitre et la vulnérabilité se présente donc comme une donnée liminaire inéluctable. Pourtant ce roman se caractérise par un revirement inattendu : tandis qu’il confronte les lecteurs à la brutalité de la vulnérabilité socialement organisée, il propose aussi une réévaluation du concept, à la fois d’un point de vue éthique et d’un point de vue narratif. La vulnérabilité est redistribuée, réexaminée, et finalement adoptée comme alternative éthique et narrative.

Anglais :

In this paper, I will prove that Sense and Sensibility is a little different from other Jane Austen novels as far as vulnerability is concerned. In the novel, Jane Austen stages female vulnerability in a more violent way, but also in a more dialectical way than in any of her other novels. Indeed, the heroines are brutally ousted from their own house as early as chapter one, and so vulnerability is presented as liminal inescapable data. But the novel stages an unexpected shift: as it confronts the readers with the blunt violence of socially-organized vulnerability, it also proposes a revaluation of the concept, both from an ethical, and from a narrative point of view. Vulnerability is redistributed, reassessed, and eventually embraced as an ethical and narrative alternative.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0304

Entrées d’index

Mots-clés : vulnérabilité, Sense and sensibility, narration, éthique

Key-words:Vulnerability, Sense and sensibility, narration, ethics

Auteur

Français :

Nathalie Jaëck est Professeure de littérature britannique du 19ème siècle à l'université Bordeaux Montaigne. Elle est spécialiste de littérature d’aventure et de la littérature fin de siècle. Elle a publié deux ouvrages, Charles Dickens. L'Écriture comme pouvoir, l'écriture comme résistance. Paris : Ophrys, 2008 et Les Aventures de Sherlock Holmes : une affaire d'identité. Bordeaux : PUB, 2008, ainsi que divers articles sur Doyle, Stevenson, Dickens, Conrad, Stoker, Austen.

Anglais :

Nathalie Jaëck is Professor of nineteenth-century British literature at the University of Bordeaux-Montaigne, and head of the research group CLIMAS. Her PhD was on the Sherlock Holmes stories, and she is interested in the turn of the century and literature of adventure. She wrote two books, Les Aventures de Sherlock Holmes: une affaire d'identité (Pessac : PUB, 2008) and Charles Dickens: l'écriture comme pouvoir, l'écriture comme résistance (Paris: Ophrys, 2008), as well as numerous articles on the authors of the period.