L’Idole et l’enfant : une lecture de « Sambo » de W. F. Harvey (1910) - Sophie MANTRANT

Télécharger le PDF

Résumés

Français :

Cet article explore le parallèle entre l’enfant et le primitif qui sous-tend la nouvelle de W. F. Harvey, texte qui appartient à la catégorie du gothique dit « impérial ». Le passé de l’humanité fait intrusion dans la demeure londonienne sous la forme d’une idole africaine qui semble exercer un étrange pouvoir sur la fillette. La nouvelle invite à voir dans l’étrange cas de l’enfant et de l’idole un commentaire sur l’entreprise coloniale et l’œuvre missionnaire contemporaines à l’écriture. Comme bien d’autres textes de l’époque, elle fait jouer la peur de la colonisation à rebours, peur teintée de fascination. Si son rôle est principalement celui d’un observateur, le narrateur adulte semble ne pas être à l’abri de la contamination par le primitif ou l’infantile. En effet, le récit même est comme contaminé par une perspective enfantine et laisse entendre la voix que l’autorité hégémonique s’efforce de réduire au silence.

Anglais :

This paper explores the parallel between the child and primitive man that underpins W. F. Harvey’s supernatural short story, a text that belongs to the category known as “imperial Gothic.” The childhood of humanity re-surfaces in a London house in the guise of an African idol which seems to exert a powerful influence on a little girl. The strange case of the child and the idol invites comparison with the colonial politics of the time and the text expresses the fear/fantasy of reverse colonization and “going native.” Though he is mainly an observer, the adult narrator may prove not to be immune to contamination by primitive forces. Indeed, his narrative seems to be contaminated by a child’s perspective and it contains traces of the voice that hegemonic authority strives to silence.

DOI: http://dx.doi.org/10.21412/leaves_0202

Entrées d’index

Mots-clés : discours rapporté, enfance, gothique impérial, nomination, paganisme

Keywords: childhood, imperial Gothic, naming, paganism, reported speech

Auteur

Français :

Sophie Mantrant , agrégée d’anglais, est Maître de Conférences à l’Université de Strasbourg, où elle enseigne la littérature (britannique et américaine). Ses recherches portent principalement sur la littérature fantastique, à laquelle elle a consacré sa thèse de doctorat, ainsi que divers articles. Elle travaille actuellement sur l’œuvre de l’auteur gallois Arthur Machen.

Anglais :

Sophie Mantrant is a Senior Lecturer at the University of Strasbourg, where she teaches British and American literature. Her research interests are centred on fantastic literature, with a particular interest in the late 19th century. She has published various articles in this field and is currently writing a study of Arthur Machen’s fiction.